Lynchage numérique de Steeve Briois à mon encontre. Episode 372

Vendredi dernier à 9 heures du matin avait lieu le Conseil Municipal de rentrée à Hénin-Beaumont.
Comme à mon habitude, je l’ai retransmis en direct sur Facebook, pour que les habitants puissent avoir les informations les concernant.
J’ai notamment eu l’occasion d’intervenir sur de nombreux sujets de fond:
  • L’éclairage public (dont les employés municipaux y travaillant)
  • L’Escapade
  • Les « bornes intelligentes de stationnement » en centre ville
  • L’ivresse sur la voie publique
  • Le vélo en ville
  • Les arbres massacrés au terril du pommier et près de la gare dans le cadre des travaux BHNS
  • Le manque de bancs publics et de poubelles en centre ville
  • La folie des barrière et des potelets sur les trottoirs
  • Etc.

Le maire aurait pu, en sortie de Conseil Municipal, vous informer ce tout cela, des débats que cela a amenés, des réponses qu’il y a apporté.

Mais non, voici son compte-rendu du Conseil Municipal (âmes sensibles d’abstenir ;))

 

unknown-4.jpeg

A noter que cette publication, accompagnée de commentaires fleuris à mon sujet (classique lorsque le Maire se conduit ainsi en chef de meute),  a par ailleurs relayée sur la page officielle de la Ville d’Hénin-Beaumont.
J’ai attendu plusieurs jours avant d’écrire cet article car je pensais que le maire finirait par modérer les commentaires les plus odieux. 3 jours plus tard, force est de constater qu’il n’en est rien.
Le maire me reproche donc virulamment d’avoir dit « quéquette » en Conseil municipal vendredi dernier.
Son Président de Groupe, lui, a passé son temps à nous prendre à parti en nous qualifiant de nuls, d’incompétents, « ne sachant pas lire ». Il nous a déjà qualifiés, tour à tour, mes collègues et moi, de « salopard », « criminel », « emploi fictif », « totalitaires », « haineux », « stériles », et même, souvenez vous, de « vieux qui pue la pisse » (j’en passe et des meilleurs), sans que cela n’émeuve à aucun moment le maire qui semble ne toujours pas avoir compris que c’est à lui de faire régner l’ordre en Conseil Municipal plutôt que de mettre de l’huile sur le feu.
L’indignation est donc à géométrie variable dans cette ville mais nous le savions. Je ne pense pas que d’autres maires du secteurs ou leurs équipes ne s’adressent ainsi à leur opposition…
Alors je vais me permettre une petite mise au point pour répondre à Steeve Briois.
Notre maire a donc passé son temps, vendredi, lors du débat sur le budget modificatif, à se comparer à des situations qui n’étaient pas comparables. Interrogé par mon collègue sur son niveau d’investissement, il s’est emporté. Et s’est mis à mettre en miroir ses 10 millions d’investissements en 2018 avec les 5 millions de « l’époque Binaisse ». Vous savez, quand nous sortions d’une municipale partielle, que Gérard Dalongeville avait ruiné la ville et que l’équipe suivante agissait sous contrôle de la préfecture et était tenue à la rigueur budgétaire? Puis il a continué, en se comparant cette fois à Carvin… Qui compte 1/3 d’habitants de moins qu’Hénin-Beaumont (donc logiquement a un budget moindre et investi moins).
Un maire à la hauteur viserait plus haut au lieu de comparer toujours à plus bas, à moins riche. Il y a d’ailleurs quelques chose de petit, facile et mesquin à se complaire à briller au centre de l’agglomération dont nous sommes et de loin la plus grande ville, plutôt que d’aller se comparer à des villes de sa taille.
Steeve Briois est il est vrai coutumier de ce genre de comparaisons hors de propos pour s’autoglorifier (vous vous rappelez surement, un modèle du genre, de la photo postée en 2016 pour comparer « son gros sapin de Noël » au « petit sapin de Noël » de l’époque Binaisse #CeciNEstPasUneBlague). Ca en devient lassant.
Je me suis donc permise de lui rappeler que le « concours de quéquétte » permanent auquel il se livrait, en plus en se comparant à des situations incomparables, avait assez duré. Et qu’il ferait mieux de trouver d’autres arguments plus convaincants.
J’aurais certes pu choisir un langage plus fleuri, mais je pense qu’à un moment il faut nommer les choses franchement.
J’en suis à présent à 7 mois de grossesse. Sans doute cela m’amène-t’il à être plus cash et à prendre moins de gants (en même temps ils n’en n’ont jamais pris avec moi), du fait d’une lassitude croissante devant l’attitude du maire et de ses proches qui usent des mêmes ficelles éculées depuis maintenant 4 ans.
Ces conseils municipaux me paraissent de plus en plus ubuesques. Sans parler de la Commission municipale de la veille que j’ai du quitter en cours face à l’agressivité particulière et aux moqueries déplacées de 5 élus: Steeve Briois, Bruno Bilde, Laurent Brice, Christopher Szczurek et Nicolas Moreaux. Lorsque je leur ai demandé si ça ne les dérangeait pas trop de s’acharner à 5 contre moi, Bruno Bilde m’a répondu, tout en finesse « ouais, on est 5 hommes, 5 hommes blancs en plus, ça vous dérange, hein! ».
Il est inacceptable d’avoir à travailler dans ces conditions.
De voir ses propos toujours manipulés. Gonflés. Déformés.
Donc non, je n’ai pas « hurlé ‘quéquette’  » lors du dernier Conseil municipal comme le prétend Steeve Briois (ce qui n’aurait d’ailleurs eu aucun sens).
J’ai exposé les choses calmement et clairement.
Lire que j’étais « hystérique » en dit long sur la mentalité sexiste de l’auteur de cet article.
Lire que « les conseillers municipaux ont l’habitude de mes outrances et de ma vulgarité » est comique lorsque l’on sait par qui le groupe majoritaire frontiste, et notre ville toute entière, sont gouvernés. Vous savez, ces deux parlementaires de la nation (Steeve Briois, Député Européen, et Bruno Bilde, Député) qui font ostensiblement des doigts d’honneur aux journalistes et en sont fiers. Qui passent leur semaines à vitupérer avec leurs copains à base de « socialopes », de « coup de pied dans les urnes », de « gauchiasse » et compagnie. Leur copain Bruno Gollnish a même été jusqu’à baisser son pantalon et à montrer ses fesses en hémicycle en pleine séance du Conseil Régional. Steeve Briois avait l’air bien moins choqué à l’époque…
Lire que les conseillers municipaux sont « affligés par le niveau de l’élue d’opposition (moi) qui porte sa médiocrité en bandoulière » et que j’étais « encore plus incompétente que d’habitude » me fait vraiment sourire tellement la ficelle est grosse. Ce mélange de harcèlement continu pour vous faire craquer, d’humiliation, de message envoyé à l’électorat d’Hénin pour me dénigrer.
Lire que je suis « une poissonnière très vulgaire » m’indiffère tellement c’est outrancier. Utiliser une profession difficile et respectable comme insulte est d’ailleurs peu respectueux de toutes les femmes qui l’exercent et qui doivent être ravies de lire ce genre de sottise.
Ma médiocrité, mon incompétence et moi tenons d’ailleurs à rappeler à Steeve Briois (qui aurait également pu trouver l’information dans n’importe quel dictionnaire en ligne) que « quéquette » est un terme « familier », « populaire » (aaaah, « le peuple », c’est quand ça les arrange au FN). Qu’il ne fait pas partie du registre « vulgaire ».
Contrairement à beaucoup d’autres termes avec lequel lui et ses collègues jonglent à longueur d’année (la lecture des commentaires associés à la publication dont certains sont reproduits au lien suivant n’en est qu’un morceau choisi).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bref, sur ces considérations littéraires, je vous souhaite une bonne semaine et vous dis « à la prochaine ».
#HautsLesCoeurs

2 commentaires

  1. Bravo pour votre courage et continuez à ne pas vous laisser marcher sur les pieds par ces crétins .Bon courage aussi pour le huitième mois et c’est là le plus important.

    J'aime

  2. Merci pour votre travail en salle du conseil, sur ce blog, sur Twitter… Partout! Je salue votre courage et votre volonté infaillible malgré la bêtise à laquelle vous faites face dignement jour après jour. Je vous souhaite une belle journée!

    J'aime

Répondre à Mithouard Marc Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s