L’opposition n’a pas de proposition? Cas pratique sur les conseils de quartiers!

Ou le jour où le FN a préféré saborder des propositions dont il reconnaissait lui-même la veille qu’elles étaient bonnes et applicables en l’état sans coût pour la commune… juste pour nous punir d’on ne sait pas trop quoi…

« Ils ne font jamais de propositions, ils ne font jamais de propositions », clame le FN à longueur de semaine à propos de notre opposition municipale. « Feignéants », « ils ne travaillent pas », « bons à rien », « aucun projet », vous connaissez la chanson.

De notre côté, nous vous proposons un cas pratique pour comprendre que le problème ne vient pas forcément de nous, car le dernier Conseil municipal nous a offert un épisode assez symptomatique (raconté dans cet article de la Voix du Nord daté d’hier – cliquer sur le lien pour y accéder).

Après une commission de plus de deux heures la veille à 19 heures au cours de laquelle j’avais fait plusieurs amendements à la motion « Conseils de quartier » dont nous avons longuement discuté, j’avais réussi à convaincre le maire et son adjoint Christopher Sczcurek de l’intérêt de baisser l’âge limite pour faire partie des Conseils de quartier à 16 ans (à 16 ans aussi on a un avis à donner sur là où on vit), sur la nécessité d’inclure un critère de parité (sinon le tirage au sort parmi plus de candidats hommes que femmes aboutira à une assemblée déséquilibrée), et sur le fait, puisque les élus (sauf le maire et son adjoint, voyez la subtilité) étaient interdits de Conseils de quartier, d’en exclure aussi les candidats aux élections.

J’avais d’autres idées (notamment le fait de faire présider ces conseils par l’un des habitants et non par le maire, et de les ouvrir aux personnes qui travaillent dans le quartier et qui y passent souvent plus de temps que les habitants qui travaillent ailleurs), dont ils ont fini par dire « on en reparlera ».

Le lendemain en Conseil, Steeve Briois a donc présenté mes 3 amendements « présélectionnés » et ayant fait consensus en commission. Le débat était serein, tout se passait bien (pour une fois). Et puis quand mon collègue Communiste David Noël a voulu poser une autre question (en soulignant que le FN lorsqu’il était dans l’opposition siégeait dans les Conseils de quartier et que dans leur nouveau dispositif leur propre opposition n’en aurait pas le droit), ils sont devenus très agressifs en disant que c’était des méthodes scandaleuses de poser des questions en séance quand on en avait déjà parlé en commission (ah bon?).

Alors j’ai pris la parole pour présenter mes idées (le maire les avait présentées pour moi à ce stade, car le délai d’amendement étant clos avant même la commission il était le seul à pouvoir le faire officiellement sous forme d’amendements), et là, rebelote, au moment où je suis passée aux deux idées « non retenues » la veille en commission, mais que j’avais tout de même le droit de porter au débat, Bruno Bilde est sorti de ses gonds de manière totalement disproportionnée. « Scandaleux », « Méthodes douteuses », « Mauvaise foi », etc

Il a fini par exiger, « en tant que président de groupe » et mettant ses collègues devant le fait accompli, le retrait unilatéral de tous les amendements et le vote de la motion en l’état « en tant que l’état ». Briois y a procédé en urgence sans que nous ne puissions répondre. Dans une telle précipitation que je ne sais même pas s’il a compté que nous votions pour, contre ou que nous ne votions pas.

Il fallait me punir de mon audace d’avoir présenter une idée qu’ils n’avaient pas retenu. Tant pis pour les 16-18 ans. Tant pis pour les femmes. Tant pis pour la démocratie.

Car ces amendements n’étaient pas faits pour me faire plaisir à moi. Ils étaient le fruit de propositions constructives, qui s’appuient sur ce qui marche bien ailleurs de l’avis de tous (à Béthune en l’occurence). Et les mêmes élus avaient reconnu la veille en commission que c’était de bonnes idées.

Morale de l’histoire: le FN est prêt à saborder une idée dont il reconnait lui même qu’elle est bonne et applicable en l’état sans coût pour la commune… juste pour vous punir d’on ne sait pas trop quoi.

#MaVilleAvance comme ils disent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s