Les petits numéros de pipeau de Steeve Briois, épisode 3: oui aux traditions, non à la provocation! #CrècheDeNoël

Les juges, la Voix du Nord, les élus d’opposition: Steeve Briois aime se lamenter en expliquant que la terre entière s’est liguée contre lui.

C’est ce qu’il geignait déjà quand son arrêté anti-mendicité a été invalidé en 2014. Couplet qu’il rediffusera en boucle quelques mois plus tard, quand le même tribunal suspendra en urgence sa décision d’abattre 40 tilleuls centenaires rue Berlioz.

Mais il y a une question (qui est pourtant la réponse à toutes les autres) que ne (se) pose jamais Steeve Briois…

Et si le problème c’était lui et sa politique?

L’actualité récente nous en offre un nouvel exemple: Steeve Briois n’assume jamais ses responsabilités ni ses erreurs. Non, il s’est fabriqué une réponse sur-mesure, pratique et passe partout : c’est TOUJOURS de la faute des autres.

La Cour Administrative d’appel de Douai a ainsi réaffirmé la semaine dernière la décision prise en l’an passé par le Tribunal administratif de Lille, et confirmé qu’il était illégal pour Steeve Briois d’installer une crèche dans le hall de la mairie d’Hénin-Beaumont.

Le juge n’a pas ici donné son avis. N’a pas tranché selon son humeur du jour. Mais a rappelé, et ça tombe bien parce que c’est justement son rôle, la loi. Loi qui s’applique à tout le monde. Y compris, ne lui en déplaise, au Maire d’Hénin-Beaumont.

Depuis, Steeve Briois ne décolère pas.

Lui, en tort? « Impossible ». C’est forcément de la faute de TOUS les autres, rage le maire dans un communiqué incendiaire:

« Cette décision scandaleuse viole toutes les traditions de notre pays et confirme la dérive des juridictions administratives qui interdisent les crèches de Noël l’hiver mais autorisent le burkini l’été. Il est particulièrement inquiétant de voir la justice et certains élus avoir pour priorité la destruction de la magie de Noël plutôt que la lutte contre l’insécurité, l’immigration illégale et le chômage« .

Tout en nuances, comme d’habitude…

Mon collègue élu communiste d’opposition David Noël, à l’initiative de cette démarche en justice, est donc livré en pature sur les réseaux sociaux, le contraignant à saisir le procureur de la République suite à la déferlante d’insultes et de menaces de mort dont il a fait l’objet sur la page facebook du maire.

Mais les juges aussi en prennent pour leur grade : « Jugement absurde, invraisemblable, abracabrantesque » écrit Briois dans l’édito du journal municipal. « Décision scandaleuse qui viole toutes les traditions de notre pays et confirme la dérive des juridictions administratives » poursuit-il, sans sourciller, la page suivante, en introduction d’une pétition que vous pouvez signer pour dire, je cite: « je soutiens l’action de Steeve Briois et de la majorité municipale dans la défense de nos traditions » (ceci n’est pas une blague).

« Nos traditions » écrit-il.

NOS TRA-DI-TIONS.

La réthorique est huilée, habilement. Les wagons de la propagande d’enchaînent, prestement. Les faits sont déformés, allègrement.

C’est mignon les traditions. Et ceux qui sont contre sont forcément des cons: signez ma pétition!

Hier soir encore, à l’occasion de la Sainte-Barbe (Sainte-patronne des mineurs qui occupe une place centrale dans la mémoire de notre territoire et est célébrée chaque 4 décembre dans tout le bassin minier), Steeve Briois a délivré un vibrant plaidoyer (ce qui suit est vraiment extrait du discours qu’il a tenu) :

« J’ai à coeur de faire vivre l’ensemble de nos traditions. Elles fondent notre pensée. Notre façon de vivre et notre héritage commun. Surtout, elles nous font aimer la France. Et nous rendent ce sentiment irremplaçable qu’est notre fierté d’appartenir au peuple français. Ce soir, quand je vous vois aussi nombreux dans les salons d’honneur, je me dis que nos traditions ont de beaux jours devant elles et de merveilleux défenseurs. Car oui, aujourd’hui malheureusement, nos traditions sont menacées et nous devons les protéger. Vous connaissez déjà l’incroyable histoire de notre crèche de Noël. Des juges n’avaient visiblement rien d’autre à faire de plus important à traiter ce jour là que celui d’interdire notre crèche municipale. Et parce que je ne veux pas me résigner à voir jours après jours notre mode de vie s’effacer, j’ai lancé le concours de la plus belle crèche de Noël d’Hénin-Beaumont que j’assume pleinement. Vous êtes très nombreux à y participer et je vous invite à y participer encore plus massivement. Revenons cependant à Sainte-Barbe que nous honorons ce soir, et qui nous rassemble. Comme vous le savez, Sainte-Barbe est la patronne des professions du feu. Elle protège les hommes qui ont fait la richesse de notre région: les mineurs auxquels nous pensons bien évidemment, les pompiers mais aussi les métallos. D’ailleurs, demain, ceux qui veulent tout interdire iront-ils jusqu’à demande l’interdiction de célébrer Sainte-Barbe? En effet, cette jeune chrétienne est morte en martyre, pour ne pas avoir voulu sacrifier sa foi. Sommée de renier sa chrétienté, elle préfèrera la torture par la brulure et l’exécution au reniement qui lui était demandé. Cela doit en déranger certains, alors comme elle, défendons avec ferveur nos idéaux et notre civilisation avant qu’il ne soit trop tard. Ce soir plus que jamais, vive nos traditions, vive Sainte-Barbe, et Vive la France. »

Jeanne, au secours, il est devenu fou !

Steeve Briois nous a donc tranquillement expliqué dans son discours sans demi-mesure d’hier soir qu’organiser un concours de crèche de Noël à Hénin-Beaumont, c’est un peu comme « mourir en martyre, pour ne pas avoir voulu sacrifier sa foi ». Pour le paraphraser, toujours, c’est un peu comme si Steeve Briois était « sommé de renier sa chrétienté », mais préférait « la torture par la brulure et l’exécution au reniement qui lui était demandé ».

Un jour, peut-être, même, il sera canonisé. Pour avoir été le sauveur de la tra-di-tion !

La réalité est tout de même un peu plus complexe…

Parce qu’à Hénin-Beaumont, en fait, depuis l’arrivée de Steeve Briois à la mairie, tradition rime avec provocation.

De crèche il n’y a jamais eu en mairie. Ni avant l’élection de Steeve Briois en 2014, ni même en décembre 2014, lors de son premier Noël en mairie.. Cette fantastique idée arrive en 2015.

Pourquoi? Parce que l’Association des Maires de France publie au mois de Novembre de cette année là un « guide de bonnes pratiques laïques », qui préconise notamment de ne PAS installer de crèche dans les mairies.

Vous connaissez la suite: c’est bien évidemment l’année que choisis Steeve Briois, le coquin, pour la faire, sa crèche. Pour la première fois. Le goût du défi sans doute. Ou alors son côté rebelle. Parions que sans cette polémique cette idée ne lui serait jamais montée au cerveau…

Il ne défendait donc pas, en installant une crèche dans la mairie, une quelconque tradition locale. Il cherchait seulement à provoquer, à tester les limites, à attirer l’attention. Et aujourd’hui la justice l’a désavoué pour la seconde fois sur le même dossier.

Cela serait risible si toute cette mascarade ne coûtait pas d’argent aux habitants qui financent avec leurs impôts les provocations de Steeve Briois et ses bras de fer perdus d’avance avec la justice.

Tout comme la mairie récemment rénovée serait belle à admirer, si l’équipe municipale, pour le troisième hiver consécutif, ne nous obligeait pas à la subir en bleu marine.

Surement pour la même raison d’ailleurs qui a poussé hier soir Christopher Szurek, très fier de son petit effet, à conclure la cérémonie de la Sainte-Barbe par la marseillaise car « la Sainte-Barbe est aussi une fête patriotique ». Ah bon ? Jamais vu ça avait à hénin-Beaumont, la marseillaise pour commémorer la Sainte-Barbe… Là encore, surement une nouvelle tradition sauce frontiste.

WhatsApp Image 2017-12-04 at 22.40.38.jpeg

Alors permettez-moi de remettre les choses dans le bon ordre pour remédier 5 minutes à toute cette désinformation :

  • Non, les éclairages de Noëll bleu marine, la marseillaire à la Sainte-Barbe et les crèches de Noël DANS la mairie ne sont pas des traditions ni française, ni héninoises, ni beaumontoises, mais une volonté de Steeve Briois de tout mélanger : religion et idéologie.
  • Non, l’opposition n’est pas contre les crèches de Noël ni contre aucune religion ou absence de religion d’ailleurs: elle est contre le mélange des genres malsain auquel Steeve Briois se livre régulièrement.
  • Non, nous ne sommes pas contre les crèches chez vous, sur les marches de l’Eglise ou même au marché de Noêl, mais nous refusons que le maire fasse de la politique avec la religion, ce qui est particulièrement irrespectueux et pour les croyants, et pour les non-croyants, et pour les habitants
  • Non, nous ne demandons pas non plus la fin de la Sainte-Barbe à laquelle nous étions d’ailleurs hier, comme chaque année, plusieurs à participer. Je vous en ai même fait une petite vidéo ici:

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fmarine.tondelier%2Fvideos%2F10155780680816280%2F&show_text=0&width=560

Pour finir et parce que l’avantage avec Steeve Briois c’est qu’on n’a jamais fini de se marrer, je vous propose une petite pépite…

Un coup de sang publié sur son blog il y a pile 9 ans, le 5 décembre 2008, alors qu’il était élu d’opposition. Nous étions justement le lendemain d’une cérémonie de la Sainte-Barbe qu’il n’avait manifestement pas digérée… Ce texte a été publié sur son blog à lui, il y a pile 9 ans, le 5 décembre 2008, alors qu’il était encore élu d’opposition.

Monsieur tradition, le lendemain de la cérémonie de la Sainte-Barbe qu’il n’avait manifestement pas digérée, est excédé, et vitupère:

  • « Notre Père sauce maçonnique »,
  • « messe bolcho-tiers mondiste, politicienne et de parti pris »
  • « avec un curé qui se moque littéralement de la liturgie, au point de lire un texte qui était un Pater Noster  trafiqué »
  • « souillé dans une nasse bien pensante et catholicide »
  • « On se demandera pourquoi les classes populaires ont elles aussi déserté les églises. Vous avez la réponse : une foi molle,  un rite bafoué qui a tout perdu de son caractère solennel »
  • « du bricolage avec les traditions protestantes et évangélistes »
  • « Et pas la peine d’aller s’en plaindre aux évêchés, ils en sont déjà à Vatican 10… ».

Amen !

(si vous ne me croyiez pas le tout est ici, encore en ligne sur son ancien blog).

La lecture de ces morceaux choisis soulignent l’hypocrisie de sa soudaine transformation en héraut, au nom de la tradition catholique, des Crèches de Noël et la Sainte-Barbe.

Un vrai miracle, finalement, qu’il soit devenu en quelques années seulement un thuriféraire de la défense des traditions chrétiennes (laissez-moi rire).

Je concluerai donc simplement, et je suis sure qu’il ne m’en voudra pas, en lui empruntant quelques mots extraits de son fameux article de blog du 5 décembre 2008 « un tel mépris des fidèles et de la tradition me donne juste envie de gerber ».

Joyeuses fêtes de fin d’année tout le monde 🙂 Et merci aux employés municipaux et bénévoles qui ont fait le succès de la cérémonie de la Sainte-Barbe d’hier soir!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s